Nos Bilans Sommeil & Forme

Nous proposons un bilan de sensibilisation qui permettra aux salariés de savoir en quelques minutes où en est sa qualité & sa quantité de sommeil, de mesurer sa forme, sa vitalité et d’identifier ces mauvaises habitudes pouvant être responsables de difficultés de sommeil.

 » Il s’agit de la première étape dans la mise en place d’actions de sensibilisation : implication des salariés & approche prévention « 

Un bilan personnel qui permettra au salarié :

D'évaluer sa qualité & sa quantité de sommeil

 

 

De mesurer sa forme & sa vitalité

 

 

D’identifier ses mauvaises habitudes pouvant être responsables de difficultés de sommeil

 

 

  Nos Bilans Sommeil & Rythmes de Travail Décalés

Nous proposons dans le cadre de nos audits sur la prévention des risques liés au travail de nuit, posté ou en horaires décalés, un bilan salarié adapté à ce mode de fonctionnement.

Les Tests que Proposent Notre Plate-forme :

1) Indice de Masse Corporelle (IMC)

Il  s'agit de l'Indice de Masse Corporelle (IMC), qui est défini comme le poids divisé par le carré de la taille, exprimé en kg/m2. Cette mesure est basée sur deux variantes : le poids corporel et la taille. L'IMC estime le degré d'obésité et permet ainsi d'évaluer les risques pour la santé (co-morbidité) qui lui sont associé.

2) Indice Capital Sommeil

Le premier paramètre évalué est la qualité de sommeil perçue. Une bonne qualité de sommeil est un marqueur de bonne santé du salarié avec des conséquences minimales sur le travail. En revanche, un salarié avec une mauvaise qualité de sommeil aura des impacts négatifs sur son travail (baisse de la concentration, sensibilité au stress, irritabilité, agacement...) et possiblement des troubles de l'humeur.Pour analyser cette qualité du sommeil, nous utilisons l'Indice Capital Sommeil.

3) L’échelle d’Epworth

L'Échelle de somnolence d'Epworth est un questionnaire qui mesure la somnolence excessive diurne

4) Dette de sommeil

Le deuxième indicateur évalué est la dette de sommeil qui correspond au manque de sommeil par rapport à ses besoins.Comme la qualité de sommeil, le manque de sommeil peut avoir des conséquences négatives sur le travail du salarié : somnolence, hypovigilance, augmentation des sources d'erreurs, irritabilité, sont autant de conséquences qui peuvent diminuer la performance individuelle du salarié.

5) Hygiène de sommeil

La qualité et la quantité de sommeil sont deux paramètres directement sous l'influence de nos comportements, de certaines conditions et de notre hygiène de vie au quotidien. Ce test vous permettra d'évaluer les perturbateurs de votre sommeil.

6) Echelle auto-évaluative de Pichot

On parle de fatigue pathologique lorsque la personne se sent handicapée par rapport à son niveau de forme habituel pour effectuer ses activités quotidiennes. L'échelle subjective de Pichot a été proposée pour mesurer l'importance de ce handicap.

7) Adaptation & critères santé liés aux rythmes de travail décalés

L'adaptation des salariés à leurs rythmes de travail posté, de nuit ou en horaires décalés peut être évaluée grâce notre bilan salarié adapté à ces modes de fonctionnement. Nous mesurons l’adaptation des salariés à leur rythme de travail et les paramètres santé pouvant être modifiés par les rythmes désynchronisés.

Les points forts de nos bilans ?

Comment ça fonctionne ?

Chaque entreprise (ou collectivité) bénéficie d’un code d’accès qui permet aux salariés de se connecter sur notre base et de remplir les différents questionnaires. Il n’y a pas d’identification du salarié (anonymat garanti). Il faut 5 à 10 minutes au salarié pour remplir ces questionnaires.A la fin de son bilan, est éditée sa fiche de résultats par paramètres qu’il peut télécharger et amener à la médecine du travail lors d’une prochaine visite. Au niveau de l’entreprise, nous synthétisons les résultats et nous les analysons par groupe d’âges et par genres. Il est également possible de faire ces analyses par services ou métiers ou établissements

« Une réflexion sur l’environnement du travail et sur les rythmes de travail améliorera sensiblement les conditions de travail du salarié. »

« Il est indispensable au niveau de l’entreprise de mettre en une place d’action pour aider les salariés à supporter ces rythmes »