CONTACT

Stress professionnel et sommeil

Le stress professionnel survient «lorsqu’il y a un déséquilibre entre la perception qu’une personne a des contraintes que lui impose son environnement et ses propres ressources pour y faire face».

26 novembre 2012. Le comité éditorial


stress professionnel et sommeilD’après une enquête de l’Agence Européenne pour la sécurité et la santé au travail (4e étude EU-OSHA, oct. 2009), le stress professionnel est le deuxième problème de santé le plus répandu dans le monde du travail. Toutes les catégories socioprofessionnelles sont concernées, un travailleur européen sur trois est affecté par le stress au travail soit 40 millions de personnes et plus de 1 million de journées de travail perdues. Il est donc à l’origine de 50 à 60% de l’absentéisme au travail en Europe. Le coût économique annuel du stress au travail dépasserait les 20 milliards d'euros pour l’Union Européenne.

Le stress au travail peut engendrer de très lourdes conséquences sur la situation économique, mais aussi sur le bien-être des salariés.
En effet, 37% ressentent une fatigue importante,  29% se disent victimes de tensions musculaires et 44% des salariés stressés souffrent de troubles du sommeil (Sondage ANACT/CSA 2009 sur "Le stress au travail").  
Le stress à court terme ne constitue pas un problème, il peut en effet stimuler chacun à donner le meilleur de soi-même, mais sur la durée il devient un véritable risque pour la santé

MySommeil est allé à la rencontre de Pauline Sabot, Médecin du travail et spécialiste du sommeil, pour en savoir plus sur les relations qui existent entre le stress professionnel et le sommeil.


Avez-vous beaucoup de consultations sur des problèmes de stress liés au travail ?

Oui et de plus en plus.  Le contexte économique et les conditions de travail ont changé. L’insatisfaction au travail est plus répandue. 

Existent-ils des stress professionnels plus générateurs de problèmes de sommeil que d’autres?

Non les perturbations de sommeil se manifestent différemment d’une personne à l’autre et non selon le type de stress. En effet, un stress professionnel, comme par exemple une obligation de résultats à court terme, n’aura pas le même effet chez tous les individus. Certains peuvent réagir positivement et rapidement alors que pour d’autres, l’objectif peut être paralysant et générateur d’un stress plus important.

Quels sont les conséquences du stress sur le sommeil ?

Dans la plupart des cas, ce sont des manifestations proches des caractéristiques de l’insomnie à savoir difficultés d’endormissement, réveils multiples ou réveils précoces. Pendant l’endormissement et les périodes d’éveils nocturnes, il peut y avoir dans la majorité des cas des ruminations qui retardent l’endormissement  ou empêchent de s’endormir rapidement lors d’éveils nocturnes. Ces ruminations  peuvent également réactiver des phénomènes d’anxiété retardant l’endormissement. A l’inverse, plus rarement, il peut y avoir des manifestations de type hypersomnie.

Quelles sont les conséquences d’un mauvais sommeil sur la gestion du stress ?

Il est connu qu’un sommeil perturbé entraine une dette chronique de sommeil pouvant avoir pour conséquences une plus grande irritabilité, des difficultés de concentration, un abaissement du seuil de la douleur et bien entendu une plus grande difficulté à gérer des situations stressantes.

Comment aidez-vous la personne à retrouver un bon sommeil ?

Dans un premier temps, il faut essayer de traiter la cause du stress professionnel. Et si les troubles ou problèmes de sommeil persistent malgré la prise en charge du stress professionnel, on peut alors axer la prise en charge sur le sommeil avec un agenda du sommeil, des conseils d’hygiène veille-sommeil par exemple. Si besoin, on oriente le salarié vers des médecins spécialisés du sommeil ou vers des professionnels de santé pour un accompagnement psychologique.